La navigation de « plaisance » (yatchting) a existé dès que l'on a su naviguer. Elle s'est développée en France au XIX° siècle. Les prix de revient et d'entretien de ces yachts rendaient la navigation inaccessible à la majorité de la population. Aussi dès le début du 20e siècle on voit apparaître de petits bateaux beaucoup moins onéreux, et des régates pour « monotypes » bateaux construits sur un plan unique. Le musée Maritime en conserve quelques uns d'avant la guerre de 40, le Caneton Brix, le Sharpie, le Star...témoins d'une pratique de la « petite plaisance » bien avant l'explosion des années 50... La création des Glénan en 1948, l'évolution des techniques de construction avec l'emploi du contre-plaqué et du bois moulé, la facilité que l'on a dorénavant de construire soi-même son bateau favorisent la « petite plaisance ». Pratiquée sur des bateaux légers, transportables, et accessibles financièrement, elle a pris un essor considérable dans les années 50. Elle a démocratisé la pratique de la voile et formé les skippers des grandes courses océaniques. LA PETITE PLAISANCE UNE DES PLUS BELLES COLLECTIONS PUBLIQUES FRANÇAISES La collection « petite plaisance » du musée Maritime comprend 41 unités, données ou confiées par des amis du Musée. Une quinzaine navigue lors de différentes manifestations nautiques.

Consulter l'inventaire de la collection