Atelier de lecture "Carré-causette"

Nos Amies, Amis, restaurent les bateaux, chantent, dessinent, cuisinent, naviguent... Cela nous le savons tous, mais ce que nous savons moins c'est que certains d'entre eux écrivent et publient.

 

Pour découvrir ou redécouvrir leurs dernières publications, nous vous proposons de nous retrouver une fois par mois pour un "Café-causette" ou pour les Amis un "Carré-causette".

Le premier rendez-vous a pour thème Les Travailleurs de la mer à La Rochelle en présence de quatre auteur(e)s et Ami(e)s :

 

Yves GAUBERT, Jean-Louis MAHÉ, Véronique VILLEDEY et Henri MOULINIER

 

Nous nous retrouverons pour échanger avec eux autour du pot de l'amitié le :

 

Samedi 29 février 2020 de 16 heures à 19 heures

au Carré des Amis 


Pour faciliter les préparatifs, merci de vous inscrire avant le 27 février :

  • au Carré aux heures d'ouverture
  • ou par téléphone au 05 46 27 20 47
  • ou en remplissant le formulaire de contact (cliquer ici...)

Télécharger
Biographie Yves Gaubert
BioGaubert.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB
Télécharger
Biographie Véronique Villedey
BioVilledey.pdf
Document Adobe Acrobat 111.8 KB
Télécharger
Biographie Jean-Louis Mahé
BioMahé.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB
Télécharger
Biographie Henri Moulinier
BioMoulinier.pdf
Document Adobe Acrobat 44.4 KB

Les livres autour desquels nous échangerons...

MAHÉ Jean-Louis, Petite histoire de la Pêche Rochelaise, Édition personnelle, La Rochelle, 2003

Découvrez l’aventure de la grande pêche à la morue à Terre-Neuve aux XVIe et XVIIe siècles. Accompagnez l’arrivée des pêcheurs bretons à La Rochelle au XIXe siècle. Suivez le développement de la pêche industrielle rochelaise au début du XXe siècle. Replongez dans l’ambiance animée des marchés aux poissons, de l’encan des Carmes jusqu’à Chef-de-Baie. Suivez les péripéties de la crise de la pêche depuis la fin des années soixante.

Embarquez sur une chaloupe, un dundee, un chalutier à vapeur, un pêche arrière ou un chalutier artisan hauturier ultra-moderne.

 

En un mot partez à la découverte de l'exaltante Petite histoire de la pêche rochelaise ! 

MAHÉ Jean-Louis, MOULINIER Henri et GAUBERT Yves, La Halle à marée de La Rochelle d'hier à aujourd'hui, Édition La Geste, 2018.

Durant tout le XXe siècle, le bassin des Chalutiers et ses abords ont connu une histoire très riche. Celle de la pêche industrielle tout d’abord : sa naissance, son essor, ses deux apogées puis son déclin et le transfert de toute la filière vers le nouveau port de Chef de Baie avant la réhabilitation du site et une nouvelle orientation dictée par des choix politiques vers le tourisme et la culture. La Halle à Marée est le symbole de cette mutation urbaine couronnée de succès. Lieu de vie, centre économique majeur dans la cité, elle a su rester, malgré les changements, un haut lieu de l’activité rochelaise, toujours en lien avec la mer, accueillant en ses murs l’aquarium, un espace de congrès et d’événements culturels, le Musée Maritime et un pôle associatif maritime (BTLG, Yacht-Club Classique, Les Amis du Musée Maritime, …), ainsi que quelques commerces et artisans.

VILLEDEY Véronique, Entre la vie et la mer: Confidences de marins-pêcheurs, Editions VLM, 2019.

 

"C'était un rude métier et c'étaient des gens rudes". Ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les marins-pêcheurs. Ce sont eux qui ont la parole. Ils nous racontent leurs histoires avec leurs mots. De leur première à leur dernière marée, ce qu'ils ont vécu est intense. Petites et grandes aventures sont ici rassemblées et nous font entrevoir des vies qui ont fait l'histoire de la grande pêche industrielle.

MOULINIER Henri, La pêche industrielle de La Rochelle : Les grands chalutiers (1871-1994), Éditions Presses Universitaires de Rennes, 2015.

Située au cœur du golfe de Gascogne, La Rochelle est, dès le XIIe siècle, une communauté de pêcheurs. Elle s'affirme comme une cité marchande, l'une des plus dynamiques de l’Ouest français. Son port de commerce se déplace sur un nouveau site en 1890, libérant le vieux port au centre-ville pour la pêche. De nombreux voiliers viennent déjà y vendre leur pêche sur un marché aux poissons attractif, que le chemin de fer relie à l’intérieur du pays en 1857. Une nouvelle page s’ouvre, celle du chalutage industriel qui fait une percée majeure en Grande-Bretagne. À La Rochelle, après l’échec de la tentative de l’anglais Craggs en 1871, de grands armements à la pêche industrielle sont fondés entre 1904 et 1920. Une période d’essor en fait le deuxième port de pêche de France, le premier de l’Atlantique. Après le marasme des années 1930 et la crise de la flottille de chalutiers à vapeur, l’Occupation et ses années sombres, l’après-1945 est marqué par une reprise. Cependant, la pêche rochelaise plafonne, ne retrouve que le quatrième rang national dans les années 1960. L’année 1965 marque une crise précoce ; un déclin rapide s’ensuit qui conduit à la disparition de la pêche industrielle locale en 1994, année de la mise en service du nouveau port de pêche de Chef-de-Baie.