Henry Cheffer "peintre de la vie quotidienne en Bretagne"

Il s'agit là d'un artiste connu, fils d'un graveur célèbre, cousin d'Auguste Rodin. Henry Cheffer a été à bonne école, prix de Rome en 1906, il est rapidement un peintre comblé. Pourtant il sait rester personnel et authentique. 41 planches de ses dessins et aquarelles ont été rassemblées et éditées dans un magnifique album d'art "la vie quotidienne en Bretagne". Il a créé un timbre sur le port de La Rochelle qui ne devrait pas vous laisser indifférents si vous ignoriez le nom de cet artiste.

Henry Cheffer (30 décembre 1880-3 mai 1957) est le fils de Johann-Bernhard Cheffer, un peintre allemand et de Cornelia Lamme, une artiste peintre néerlandaise. Son père était portraitiste et peintre d'histoire à la cour de Louis-Napoléon, roi de Hollande, le jeune garçon fut élevé dans le respect de l’Empire.

Sa grand-mère, Thérèse Cheffer, était la sœur de Marie Cheffer, mère d'Auguste Rodin. Sorti de l'École des Beaux-Arts de Paris où il fut l'élève de Léon Bonnat et de Jean Patricot, il est lauréat du prix de Rome en gravure de 1906. Sociétaire du Salon des artistes français, il expose exclusivement dans ce salon. Il illustre des livres et collabore durant vingt-cinq ans pour L'Illustration. Les banques françaises d'Algérie et de Tunisie, des Pays-Bas et des Indes néerlandaises font appel à lui pour la conception graphique de leurs billets.

En 1911, il grave son premier timbre. Il travaille pour la Perse, la Belgique (dont le timbre à l'effigie d'Albert Ier en tenue de soldat), le Luxembourg, le Danemark et l'Espagne, avant d'être engagé dans des projets pour les postes françaises en 1929.

 

Ses deux premiers timbres français ont été : Le port de La Rochelle et Le Pont du Gard; beaucoup de ses timbres ont eux aussi porté des sujets touristiques. En 1931, il dessina des projets de timbres pour l'Exposition coloniale internationale de 1931: une scène typique par colonie. Mais, ils ont été refusés au profit de deux motifs seulement. En 1933, il voit émettre son Aristide Briand imprimé en typographie.

En 1954, son projet de Marianne pour le timbre d'usage courant est refusé. Après sa mort, ce projet a été choisi finalement en 1967, c'est la Marianne de Cheffer (source Wikipédia...)

Dans le Chasse-Marée n°8 de 1983 la 4e de couverture fait la publicité d'un album de dessins, de croquis et d'aquarelles sur la vie quotidienne de la Bretagne sur ses aspects les plus divers: la vie intense sur les quais, dans les rues, sur les ponts des bateaux ou dans les chantiers (album édité aux Éditions de l'Estran à Douarnenez). Un témoignage exceptionnel et absolument inédit sur les bateaux de pêche et les maisons rurales de Bretagne pendant l'entre-deux guerres.